Vientiane

Tháng Bảy 6, 2017

Vientiane est la capitale de la République démocratique populaire du Laos. Contrairement aux autres capitales de la région, elle demeure pour l’instant préservée de la frénésie économique et immobilière. Peuplée par près de 465 000 habitants, elle est le centre politique, économique et culturel du pays.

Sa situation, sur la rive gauche du Mékong qui la délimite avec la ville thailandaise de Nong Khai lui confère un charme particulier. Elle séduira également par ses vieilles pagodes, ses anciennes maisons coloniales, ses larges avenues et son aspect tranquille. La ville n’a pas à proprement parler de bidonvilles, encore moins de gratte-ciel. Les nombreux paysans qui viennent à la périphérie s’installent dans de simples maisons en bois sur pilotis. La « ville de la lune », le nom lao de Vientiane, malgré l’aménagement des berges du Mékong, reste donc une capitale à taille humaine dotée de nombreux lieux de visite.

Vientiane, les endroits à visiter :

Le Wat Sisakhet

Situé dans un paisible jardin, ce temple du centre-ville, est connu pour ses innombrables statuettes du Bouddha. Il fut construit en 1818 par le roi Anouvong et fut le seul épargné par les siamois lors de leur invasion à Vientiane en 1827. Ce temple possède également une jolie bibliothèque de style birman

Le musée du Wat Phra Kéo

Il présente une collection d’objets d’art sacré laotien et khmer intéressante. A l’extérieur du bâtiment se dresse une galerie décorée de statues du Bouddha en bronze, dans différentes positions méditatives.

Le Wat That Luang

Il s’agit d’un grand stupa sacré, censé contenir un cheveu du Bouddha et les cendres d’une de ses hanches. Plus qu’un monument célèbre, c’est le monument national laotien qui représente le sommet de la foi bouddhiste et la souveraineté du Laos. Il fut édifié au milieu du 16ème siècle puis restauré par les Français à grand renfort de ciment, au début du 20ème siècle. Cette restauration controversée donna lieu à une autre restauration en 1931.

Le Wat Ong Teu

Construit au début du 20ème siècle, il est situé au centre d’un ensemble de cinq monastères, disposés en croix sur les points cardinaux. Communément appelé le temple du « bouddha lourd », il possède le plus important bouddha en bronze de la ville. L’extérieur est également superbe par sa porte dorée en bois sculpté.

Le Wat Simuang

Ce temple tout jaune, entouré de verdure, est le plus vénéré de la ville, car il abrite le Lak Muang qui est le pilier tutélaire (qui serait d’origine khmère). C’est aujourd’hui le temple de la chance et de la divination.

Le Wat Dong Mieng

Ce temple du début du 20ème siècle, bien que peu visité, est intéressant pour son style lao-thaï.

Le Wat Tai Yai

Ce temple situé sur la route de Luang Prabang, est remarquable par ses belles décorations polychromes extérieures.

Le Wat Chua Bang Long

Devant ce temple vietnamien, s’élève une grande statue blanche immaculée de Kuan-Yin, la déesse de la compassion

Patouxai

Cet arc de triomphe se situe au bout de l’avenue Lane Xang, communément appelée les  Champs-Elysées de Vientiane. Le monument rappelle d’ailleurs fortement celui de la place de l’Etoile à Paris à la différence près que sa décoration s’inspire de la mythologie laotienne. Il a été érigée dans les années 1960 à la mémoire des victimes de la guerre au Laos. Il est l’objet d’une petite anecdote car sa construction s’est terminée grâce à l’apport de béton américain destiné à la construction de l’aéroport d’où son surnom de « piste verticale ». Il est possible d’accéder à sa terrasse par un escalier. La vue est imprenable sur l’avenue et toute la ville.

That Dam

C’est le « stûpa noir » qui doit son surnom aux sombres moisissures de végétation qui le recouvrent. D’après la légende, il serait le gardien d’un dragon à sept têtes qui aurait protégé la ville à l’époque des invasions siamoises. Aujourd’hui ce stûpa ne fait pas l’objet d’une grande dévotion mais fait encore beaucoup parler de lui tant il garde certains secrets.

Lao National Museum

Il détient de nombreux objets archéologiques, des objets ethnologiques et une collection de bouddhas en or et en argent, enfermés dans une cage ! De même, on pourra observer des souvenirs de la guerre de libération et des vitrines sur le pays en général.

La statue du roi Anouvong

Erigée il y a 4 ans au bord du Mékong, cette statue représente un roi qui régna au début du 19ème siècle et qui s’était soulevé contre l’emprise du Siam.

Talat Sao Mall

Le Talat Sao Mall est un grand centre commercial moderne dans lequel on trouve vêtements, matériel informatique, bagagerie, montres,etc. Derrière, dans un bâtiment populaire construit par le Vietnam et rénové récemment, le «Morning market », le marché du matin, abrite tous types de marchandises et ressemble à un grand bazar.

Le marché Khua Din

Il s’agit d’un grand marché pittoresque haut en couleurs où les paysans viennent vendre leurs produits frais : poissons, viandes, fruits et légumes, etc. Il est même possible de se restaurer dans des gargotes bon marché et des étals dans une ambiance conviviale pleine d’odeurs !